Il existe plusieurs catégories d’établissements d’hébergement pour les personnes âgées.

Les établissements peuvent être plus ou moins médicalisés selon qu’ils ont vocation à accueillir des personnes âgées autonomes, dépendantes ou très dépendantes.
La liste des établissements qui suit est donnée à titre indicatif.

  • Les foyers logement

    Le foyer-logement offre aux personnes autonomes de plus de 60 ans la possibilité de vivre en toute sécurité dans un logement indépendant. Les locataires peuvent, s’ils le souhaitent, utiliser des services collectifs : restauration le midi, animation, coiffure…

    Les résidents (seul ou en couple) meublent à leur goût leur logement.
    Les appartements équipés d’une petite cuisine permettent de préparer soi-même ses repas. En cas de besoin, il est possible de faire appel à un service d’aides ou de soins à domicile.
    Les résidents paient une redevance mensuelle pour le loyer, les charges et les frais de fonctionnement des locaux communs.

  • Les EHPAD, Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

    Les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.), plus communément appelés « maisons de retraite », accueillent des personnes valides, semi-valides ou dépendantes.
    Ces établissements médicalisés prennent intégralement en charge le résident, logé en chambre individuelle ou double. De nombreux services comme les soins et les repas sont obligatoirement fournis. Toutefois, certaines prestations ne sont pas systématiquement prises en charge par tous les établissements (entretien du linge…). Il s’agit donc de bien vérifier ce que comprend le prix de journée lors du choix de la structure.

    Les tarifs et les aides financières varient en fonction du statut et du conventionnement de l’établissement.

    Le coût d’un séjour en établissement se décompose en trois parties :

    Tarif hébergement
    Il comprend le logement, la pension complète, la fourniture du linge de maison et de toilette, l’animation…
    Il est à la charge de la personne âgée, sauf si l’insuffisance de ses ressources lui ouvre droit à l’aide sociale du département .
    L’APL (Aide Personnalisée au Logement), accordée par la Caisse d’Allocations Familiales, peut être
    attribuée aux résidents de maisons de retraite publiques ou privées conventionnées avec l’État. Son
    montant est fixé en fonction des revenus (inférieurs ou égaux à 1,5 fois le SMIC annuel) et des frais
    d’hébergement. Elle est versée directement à l’établissement et déduite de la facture.

    Tarif soin
    Ce tarif comprend les soins médicaux dispensés au sein de l’établissement. Il est directement pris en
    charge par l’assurance maladie et versé à l’établissement sous forme de dotation globale annuelle.

    Tarif dépendance
    Ce tarif prend en compte l’aide à l’accomplissement des actes de la vie courante en cas de perte d’autonomie (celle-ci étant évaluée conformément à la grille nationale d’évaluation AGGIR). Le bénéfice de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) permet de prendre en charge tout ou partie de ce coût.
    Les absences prévues ainsi que les hospitalisations donnent en principe lieu à la déduction d’un forfait journalier dans les conditions du règlement intérieur.

  • Les accueils spécialisés en EHPAD

    Les Unités Alzheimer
    Parmi les établissements médicalisés, certains accueillent des personnes âgées désorientées, souffrant de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.
    C’est une unité de vie spécialement réservée aux personnes désorientées ou souffrant de troubles mentaux. Le bâtiment est sécurisé ce qui permet d’éviter les fugues. Le personnel d’encadrement est formé à la prise en charge de ces personnes et propose des activités adaptées.

    Les PASA et UHR
    Les PASA (pôles d’activités et de soins adaptés) et les UHR (unités d’hébergement renforcées) ont pour but d’accueillir les personnes atteintes d’un pathologie type Alzheimer.

    PASA – Pôles d’activité et de soins adaptés
    Unités spécifiques au sein des EHPAD, les pôles d’activités et de soins adaptés proposent, pendant la journée, aux résidents ayant des troubles du comportement modérés, des activités sociales et thérapeutiques au sein d’un espace de vie spécialement aménagé à cet effet.

    UHR – Unités d’hébergement renforcé
    L’unité d’hébergement renforcé est un lieu de vie et de soins qui fonctionne nuit et jour dans les EHPAD ou les USLD. Il propose sur un même lieu d’hébergement, les soins, les activités sociales et thérapeutiques pour des résidents ayant des troubles du comportement sévères.

  • Les soins de suite et de réadaptation – SSR

    Les Services de Soins de Suite et de Réadaptation, plus couramment appelés « services de convalescence » ou « moyen séjour », permettent aux patients (suite à une opération chirurgicale par exemple), de bénéficier de soins continus, dans l’objectif de :

    • restaurer une autonomie physique et psychologique,
    • éduquer et préparer à la prise du traitement,
    • poursuivre les soins, vérifier les effets d’un traitement et l’adapter,
    • préparer la sortie et le retour à domicile.

    Les SSR dispensent des soins techniques et visent à prévenir des ré-hospitalisations prématurées.
    L’admission peut se faire directement depuis le domicile, sur prescription médicale.

  • Les unités de soins longue durée – USLD

    Ces unités, rattachées le plus souvent à un établissement hospitalier, accueillent des personnes âgées très dépendantes nécessitant une surveillance médicale constante et des soins prolongés.

    La tarification est composée de 3 parties comme en EHPAD :
    • tarif hébergement à la charge de l’intéressé
    • tarif dépendance pris en charge par l’APA en établissement
    • tarif soins pris en charge par l’assurance maladie.

Pour vous aider à trouver un établissement adapté à vos besoins, contactez nous.